MONTPELLIER - CLINIQUE BEAUSOLEIL - CENTRE CESAME - DOCTEUR ANTOINE FAIX
Andrologie - Chirurgie de la verge - Impuissance et troubles de l'érection - Prothèses de verge - Maladie de Lapeyronie
Courbures de verge - Cancérologie de l'appareil urinaire - Fertilité - Hypertrophie bénigne de prostate - Incontinence

>DYSFONCTION ERECTILE

 

La dysfonction érectile est un trouble fréquent affectant la qualité de vie sexuelle et relationnelle de l'homme.

En France, les études épidémiologiques montrent que 11% à 44% des hommes en souffrent avec une corrélation avec l'âge, notamment après 40 ans.

Peu de patients consultent leur médecin et seulement une faible partie d'entre eux bénéficie d'une prise en charge thérapeutique; et d'autre part, peu de médecins prennent l'initiative et abordent la question de la sexualité de leurs patients.

Il est aujourd'hui nécessaire de bien comprendre la dysfonction érectile et d'amener la prise de conscience de l'utilité de dépister ou en tout cas d'explorer un trouble de l'érection qui peut être le premier symptôme d'une pathologie en cours telle qu'une affection cardio-vasculaire, un diabète, une dépression, une hypertrophie bénigne de la prostate, un cancer prostatique, un déficit androgénique ou également la conséquence d'une iatrogénie médicamenteuse.

La mise en évidence de troubles érectiles représente donc une excellente opportunité pour effectuer un bilan de santé, car plus d'un tiers des patients soufrrant de dysfonction érectile gnorent leur problème de santé sous-jacent et les prendre ainsi en charge s'inscrit dans une véritable démarche de médecine préventive.

On définit cette pathologie comme l'incapacité à atteindre ou à maintenir une érection suffisante pour permettre un rapport sexuel satisfaisant.

Si cela est votre cas, sachez que cette situation concerne des millions d'hommes en France et dans le monde. Des solutions existent: médicales, voire chirurgicales, sachant que le traitement est adapté à la gravité des symptômes et à la pathologie sous-jacente, cause de la maladie.

Si les thérapeutiques orales sont nombreuses, elles ne donnent pas satisfaction dans tous les cas de figure, tout comme les injections intra caverneuses, les suppositoires de Prostaglandine ou le vacuum (système d'aspiration négative). Il est alors possible d'avoir recours à la chirurgie dans ces cas rebelles à tout traitement. Dans la grande majorité des cas il est alors possible de proposer un implant pénien qui est souvent la seule solution pour guérir la pathologie. Dans le cadre de l'impuissance d'origine organique (diabète, maladies cardio-vasculaires, impuissance post-opératoire), l'implant est pris en charge.


 

CHIRURGIE DE LA VERGE - FAIX - 2012 - Reproduction ou diffusion interdite